Le château de Guédelon

Guédelon: un site aux ambitions peu banales.

C’est environ à 30 kilomètres au sud-ouest d’Auxerre, perdu dans la Bourgogne buissonnière, qu’au détour d’une balade, l’on croise le château de Guédelon. Enivrés par les mille et un effluves de la flore locale, les promeneurs, sous la douce chaleur de l’été en devenir, découvrent peu à peu le site se profilant à l’horizon.


Projet ambitieux du XIIIème siècle, l’édifice ne verra le jour qu’à partir de 1997 grâce au concours de Jacques Moulin, architecte en Chef des Monuments Historiques, qui fut chargé de réaliser les plans dans le respect des canons architecturaux du Moyen Age, en particulier du style philippien. A l’origine destiné à la résidence de Guilbert, vassal de Toucy en 1228, le site de Guédelon fait aujourd’hui office de chantier expérimental.

Cette pure création a pour objectif d’expérimenter les méthodes et outils artisanaux médiévaux à l’heure de l’industrialisation

Construit au plus proche des techniques moyenâgeuses, le site de Guédelon regorge d’ouvriers usant des mœurs ancestrales en termes de travaux mais également d’actes, à cet effet, canettes, radios, montres et cigarettes sont prohibées.

Une multitude de professions sont exercées au cœur du chantier : tailleurs de pierres, carriers, maçons, vanniers, taillandiers, corps de métiers aujourd’hui peu représentés voire entièrement disparus.Le chantier suscite l’intérêt de la science.

En effet, de nombreux colloques sont organisés pour approfondir

l’aspect scientifique de la démarche exposée en plaçant des personnes insérées dans la vie moderne dans une situation de travail physiquement extrême (de mars à novembre, 38 à 40 heures par semaine), le tout en utilisant des outils lourds et des méthodes plus lentes, renforçant ainsi la difficulté de la tâche.

La visée du chantier est également pédagogique : un accès à la formation et l’emploi est rendue possible pour de nombreux jeunes en situation d’échec. De plus, le château accueille nombre de visites scolaires de manière à ouvrir leurs horizons socioprofessionnels.

Adéle Petit
Laly Villalba

Modifier le commentaire 

par HERVE CHOPIN le 22 janv. 2017 à 11:26

haut de page