Lycéens et apprentis au cinéma

Tous les articles (5)
  • Quatrième film : Blow out

    Par CECILE NORIDAL, publié le mardi 31 janvier 2017 12:35 - Mis à jour le mardi 31 janvier 2017 12:36

    Réalisateur : Brian De Palma
    Avec John Travolta, Nancy Allen, John Lithgow, Dennis Franz
    Pays : Etats Unis
    Date de sortie : 17 février 1982
    Durée : 117 minutes
    Année de production : 1981
    Distributeur :
    Version langue : Américain

     

     

    Jack Terry est preneur de son pour le cinéma. Alors qu’il visionne les rushes du film sur lequel il est en train de travailler, une série B intitulée Co-ed Frenzy, lui et Sam – le metteur en scène – réalisent que l’actrice pousse un cri ridicule pendant une scène de meurtre. Sam lui demande d’utiliser de nouveaux sons et de choisir une doublure pour le cri.

    Le soir même, alors que Jack effectue des prises de son sur un pont dans un endroit isolé, une voiture fait une embardée et plonge dans la rivière. Jack parvient à sauver une jeune femme, Sally, mais pas le conducteur, qui s’avérait être le gouverneur McRyan – candidat aux prochaines élections présidentielles.

    Après qu’on lui ait demandé de garder le silence sur la présence plutôt embarrassante de la fille, Jack réécoute la bande son qu’il a enregistrée cette nuit-là et entend distinctement le bruit d’une détonation précédant l’explosion du pneu de la voiture. A l’aide des clichés pris par un mystérieux photographe qui était également sur les lieux, il tente de monter le film de ce qui s’est réellement produit…

    Source : www.acrira.org/films/index.php

     

     

  • Troisième film : L'exercice de l'État

    Par CECILE NORIDAL, publié le jeudi 15 décembre 2016 08:49 - Mis à jour le dimanche 15 janvier 2017 14:21

        Sous les lambris d’un bureau ministériel, une femme nue s’avance et rentre dans la gueule d’un crocodile. C’est le rêve que fait cette nuit-là Bertrand Saint-Jean, ministre des Transports, avant d’être réveillé en pleine nuit par un coup de téléphone de Gilles, son directeur de cabinet. Il apprend qu’un car scolaire a basculé dans un ravin et qu’il doit se rendre sur les lieux pour exprimer sa compassion et la solidarité gouvernementale.
    De retour à Paris, au petit matin, il annonce en direct à la radio son opposition à un projet initié par l’un de ses collègues du gouvernement, le ministre du Budget Peralta : la privatisation des gares. S’ensuit une matinée de travail ordinaire au ministère, entre remise d’un rapport par un sénateur, coups de fils et bras de fers verbaux pour régler les rivalités interministérielles. C’est le moment où est accueilli Martin Kuypers, chômeur de longue durée engagé comme chauffeur du ministre dans le cadre d’un programme de lutte contre le chômage.
       Dans le rythme haletant de ses journées ministérielles et le ballet des manoeuvres politiciennes, Saint-Jean doit se résigner à admettre sa position minoritaire à l’intérieur du gouvernement pour finalement piloter ce projet de privatisation auquel il est opposé. Voilà qui crée des tensions et peut-être même une rupture
    définitive avec Gilles, son vieux complice.
       Son quotidien, qui ressemble de plus en plus à une course effrénée, se brise dans un spectaculaire accident de voiture dont ne réchappe pas Kuypers. Miraculé mais affecté, Saint-Jean revient aux affaires après une brève période de convalescence. Il est soudainement muté au ministère du Travail, promotion qu’il vit comme une libération et une promesse de réconciliation avec Gilles. Hélas, le Président exige qu’il se sépare de son directeur de cabinet. Les deux hommes se quittent sans effusion, avalant cette dernière couleuvre et comprenant que la raison d’État sera toujours plus forte que leurs idéaux communs.

     

    www.acrira.org/films/index.php

  • Deuxième film : Rêves d'or

    Par CECILE NORIDAL, publié le mercredi 30 novembre 2016 09:16 - Mis à jour le dimanche 15 janvier 2017 14:20

          À Guatemala City, Juan, Samuel et Sara, travestie en homme, se préparent à émigrer clandestinement aux États-Unis. À la frontière mexicaine, ils rencontrent Chauk, Indien tzotzil qui tente de s’intégrer au groupe. Les quatre adolescents embarquent à bord d’un train en marche. Dans un village, ils donnent un spectacle, déjeunent et se font prendre en photo. La police les arrête et les renvoie au Guatemala. Les jeunes tentent à nouveau leur chance – excepté Samuel qui reste au pays. Leur train est arrêté par des militaires. Paniqués, ils courent pour échapper aux autorités. Un agriculteur les cache chez lui et les embauche pour couper la canne à sucre. Sara et Chauk sont de plus en plus proches mais, après une fête, Sara passe la nuit avec Juan. Les jeunes repartent. Le train est arrêté par des hommes armés qui font monter les femmes dans une camionnette. Ils kidnappent Sara dont la supercherie est découverte. Juan et Chauk tentent d’intervenir mais sont blessés. Chauk reprend conscience et soigne Juan. À Arriaga les deux garçons reçoivent l’aide d’un prêtre. Dans le train pour Mexicali, un adolescent leur propose du travail. C’est un guet-apens ; le chef du gang qui les retient, Vitamina, exige un numéro de téléphone aux États-Unis. Juan étant originaire de Guatemala zone 3 comme lui, il le libère. Après réflexion, Juan revient sur ses pas et donne tout son argent pour sauver Chauk. À Mexicali. guidés par des passeurs, les adolescents traversent la frontière mais, de l’autre côté, les « coyotes » les abandonnent. Juan et Chauk continuent à pieds à travers champs. Chauk est abattu par un sniper. Juan s’enfuit. En ville, il trouve un travail dans une entreprise de conditionnement de viande. Dans la nuit, il marche sous la neige et regarde les flocons virevolter.

    www.acrira.org/films/index.php

  • Premier film : Timbuktu

    Par CECILE NORIDAL, publié le mercredi 2 novembre 2016 21:31 - Mis à jour le dimanche 15 janvier 2017 14:20
     

    Réalisateur : Abderrahmane Sissako
    Avec Ibrahim Ahmed dit Pino, Toulou Kiki, Abel Jafri
    Pays : Mauritanie/France
    Date de sortie : 10 décembre 2014
    Durée : 97 minutes
    Distributeur : Pacte (Le) 

     
    Résumé :

    Prix du Jury Oecuménique - Prix François Chalais

    Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa femme Satima, sa fille Toya et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans.
    En ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi. Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le football… Les femmes sont devenues des ombres qui tentent de résister avec dignité. Des tribunaux improvisés rendent chaque jour leurs sentences absurdes et tragiques.
    Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s'en est pris à GPS, sa vache préférée.
    Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs…

    Source : www.acrira.org/films/index.php

     

     

  • Le dispositif Lycéens au Cinéma

    Par CECILE NORIDAL, publié le mercredi 14 septembre 2016 10:38 - Mis à jour le samedi 14 janvier 2017 11:17

        Lycéens et apprentis au cinéma est un dispositif scolaire qui s'inscrit dans la politique de sensibilisation et d'éducation artistique du jeune public conduite par le CNC.
       Il s'adresse aux élèves des lycées d'enseignement général et professionnel, publics et privés, des lycées agricoles et des centres de formation des apprentis (CFA).
        Dans ce cadre, les lycéens et les apprentis découvrent des œuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma. Grâce au travail pédagogique d'accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, ils se constituent les bases d'une culture cinématographique.

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs